Météorologie

Météorologie

Il avait renoncé à prendre des décisions, à planifier ses actions, à se promettre de faire ou de ne pas faire, à réfréner ses désirs ou à exciter ses sens. Les perturbations de sa psyché étaient décidément trop imprévisibles. Il s’était résigné à n’être plus que le météorologue de lui-même. Il  se percevait davantage en tant qu’état qu’en tant qu’individu. Un état instable dont la météorologie était une science encore à ses débuts. La fiabilité de ses prévisions excédait rarement une heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :